• Coffe séduit par la bière de Val-Dieu

    Un fin gourmet, gastronome réputé comme Jean- Pierre Coffe, ne pouvait, dans son périple à Coffe.jpgtravers les délices de nos terroirs, passer à côté de notre région. C’est précisément à Aubel qu’il s’arrêtera ce dimanche dans le cadre de l’émission « La grande Balade ». À sa descente du train, il est accueilli par Michel Gilsoul, recteur de la Communauté de l’abbaye de Val-Dieu. Le lieu et son atmosphère enchantent visiblement la star des émissions culinaires qui se « réjouit de savoir qu’il pourra y revenir et y être accueilli. »

    Place ensuite aux découvertes plus terrestres avec la visite de la siroperie Nyssen à Aubel où le maître des lieux, Claudy Nyssen, lève un petit coin du voile sur ce qui fait le vrai sirop de Liège. Jean-Pierre Coffe comprend facilement où réside l’art des siropiers: la qualité des fruits du beau plateau de Herve et le moment précis où il faut arrêter la cuisson. « Ah ! On peut accommoder le sirop et le fromage de « herbe » ! « De Herve », corrige Claudy Nyssen. « Et on met du sirop dans les carbonnades. Moi j’adore cuisiner les carbonnades ! », se réjouit Jean-Pierre Coffe qui s’en va marchander le prix de quelques pots pour ses propres préparations.

    On termine la visite par le Moulin de Val-Dieu et un produit qui plaît tout autant à l’invité, la bière brassée dans l’ancienne abbaye. Michaël Pelsser en explique les vertus. « Pour en goûter toutes les saveurs, je conseille de la boire entre 10 et 12o», explique notre hôte. « Excellent ! Et la mousse est d’une légèreté», apprécie Jean-Pierre Coffe que les découvertes aubeloises ont visiblement séduit.

    Un article de VÉRONIQUE BOTTY dans "La Meuse" du 31 janvier 2014

  • Aubel en bonne position sur la carte du chômage en Wallonie

    chomage.jpg

    Aubel figure dans la bonne catégorie sur cette carte du chômage. C'est un article à lire dans "La Meuse" du 31 janvier 2014.

    Les Fourons y figurent aussi! Merci à "La Meuse" pour ce retour à Liège!

  • Mortroux-Aubel : la N1 comme enjeu

     VOLLEY 

    Ce week-end est toujours « chômé » en provinciales. On joue par contre dans les divisions francophones et en nationales.

    Volley.jpgPlusieurs matches importants auront lieu. On pense bien entendu à la N2 messieurs où les équipes liégeoises sont concernées par la tête et par la queue. Mortroux qui est allé s’imposer de maîtresse manière à Nivelles, franchissant une étape quasi définitive de plus vers le titre, recevra Aubel. Au match aller, Brozak et les siens n’avaient fait qu’une bouchée d’Aubel qui, depuis, a retrouvé du poil de la bête et peut toujours rêver d’une quatrième place malgré un forfait administratif. « Si nous gagnons contre Aubel, il ne devrait plus nous rester qu’un match difficile, contre Gembloux bien entendu. Avec 6 points d’avance le 16 février on serait dans le velours pour accueillir Franckart, Barbieux et cie » nous avait expliqué David Brozak. Par contre, samedi soir à Walhain, Marchin doit impérativement gagner pour ne pas connaître les affres de la descente. Sur le papier, un déplacement à la portée de Resente et des siens. Même combat et même destination, Walhain mais deux heures plus tôt, pour les filles d’Oreye, en N3 dames, qui ont remporté leur derby contre Flémalle et sont donc dans une spirale positive.

    DUEL EN FAMILLE

    Un aîné prestigieux et un cadet qui ne demande qu’à grandir...le match de ce dimanche à Waremme sera une vraie histoire de famille. Maaseik est une légende du volley belge. Une légende un peu vacillante pour le moment mais qui prépare déjà son avenir et son renouveau en engageant Eric Verstraeten comme entraîneur, il y a deux mois et dernièrement Thierry Courtois. Deux anciens cadres de Waremme. Un titre pour Maaseik cette saison ? Roulers semble au dessus du lot même si Menen vient de démontrer le contraire. Un titre de vice-cham- pion, pas impossible du tout. Si les Wawas jouent comme contre Puurs, on aura du spectacle et du plaisir au hall Leburton ce dimanche à 15h.

    (Un article de Philippe Halleux dans "La Meuse Basse-Meuse" du 31 janvier 2014).

  • Trois bons points pour Aubel B

    EN 3C : L’ÉQUIPE B AIDÉE PAR LA P2C

    AubelB.jpg

    En s’imposant sur le score de 4-3 face à Haccourt, Aubel B vient de réaliser un 9 sur 12 lui permettant de se dégager de la zone dangereuse. « C’était pour nous une rencontre importante pour la survie de notre équipe en P3 », confie Michel Remacle. « Durant la semaine, les entraîneurs avaient reçu un mail du CQ afin d’accorder leurs violons et de renforcer l’équipe B si la P2C était remise. Il nous demandait de surtout faire attention afin de bien respecter le règlement existant entre les échanges de joueurs d’une équipe à l’autre. Le fait d’avoir une équipe B qui évolue en P3 avec une majorité de jeunes Aubelois était très important. Nous devons faire le maximum pour conserver ce tremplin vers l’équipe phare du club. Après avoir appris jeudi soir la remise générale des P2C et P3D, j’ai pu alors choisir des joueurs évoluant habituellement en P2 comme Charbon, Spierz et Gillis. Le règlement est ainsi fait et di- manche, cela nous a incontestable- ment bien arrangés. Cela peut aussi se retourner contre nous quand, pour diverses raisons, l’équipe évoluant en P2C aura besoin de joueurs. Je pense que notre succès est mérité. Tous nos buts inscrits proviennent de belles actions bien construites et les buts que nous avons encaissés sont dus à des erreurs de jeunesse. Dommage seulement qu’à 4-2, nous avons oublié de tuer le match, notamment par des joueurs évoluant en P2 qui voulaient, et je les comprends, se faire plaisir. »  

    (Extrait de la page de Charly Joris dans "La Meuse Verviers" du 30 janvier 2014 avec une photo Facebook d'Antoine Baltus).

     
  • Un Aubelois de pure souche

    FOOTBALL – PROVINCIALE  3C  

    Heusschen.jpg

    Pour jouer le match de la montée en P1 à Momalle, Marcel Heusschen a fait le mur... 

    Il raconte tout ça dans un article consacré à son activité au Royal Avenir Fouron dans "La Meuse Verviers" d'aujourd'hui.