Activités sportives

  • Aubel reçu dix sur dix à Saint-Louis

    On savait ce week-end très important. D’abord au niveau de la tête de classement avec les Aubelois en course pour un 10 sur 10 qui n’allait pas être facile dans la salle de Saint Louis. Avec des locaux flinguant à 3 points (33 de leurs 67 points), les troupes de Christophe Hougardy avaient pourtant la partie en main. « Puis, nous nous sommes effondrés en se retrouvant menés de 4 points dans la dernière ligne droite. Heureusement, Demarteau puis un ultime panier de Fontaine nous sauvaient la mise », soulignait un coach herbager qui s’en allait ensuite fêter ce superbe début de saison en sortant dans le Carré liégeois jusqu’à 4 heures du matin (67-69 score final).

    Lire la suite

  • L’UCE Liège garde la première place au terme d’un match qu’Aubel ne méritait pas de perdre

    Aubel a longtemps fait douter le leader qui s’est imposé grâce à un but de Dominguez dans les dernières minutes.

    Juste avant le match, Jean-Marie Raucq encaissait un contretemps de dimension : le défenseur central Dabeye se blessait à l’échauffement et obligeait le coach de l’UCE Liège de faire descendre son médian défensif Bourguignon pour évoluer aux côtés de Soumahoro. Cette donnée, combinée à l’excellente organisation aubeloise, entraînait une première mi-temps ratée dans le chef des « Espagnols ».
    Si une équipe voulait revendiquer l’avantage après 45 minutes, seuls les Aubelois de Michel Remacle pouvaient y prétendre avec deux interventions de Santamaria dans les 20 premières mi- nutes (heading de Pauporte et frappe de Spierts au 2e poteau). Pour voir Leruth suer un petit peu, il fallait attendre la deuxième mi-temps avec deux sorties des poings du gardien aubelois sur deux corners bottés par Derwael.
    Aubel passait à côté de sa plus belle opportunité quand Spierts héritait d’un mauvais renvoi mais ne parvenait pas à conclure (64e). Sans le savoir, les Aubelois avaient laissé passer leur chance et s’apprêtaient à souffrir physiquement en fin de rencontre. Après une grosse opportunité à la 80e (Derwael sur le poteau puis reprise de Soumahoro 0D495640-DFD6-470F-B7E2-FDD2E9EBEA62.jpegdégagée sur la ligne), l’UCE Liège prenait les commandes du match suite à une récupération d’Alonso et un superbe assist pour Dominguez qui se jouait subtilement du gardien des Fromagers (84e). Michel Remacle peut être sa- tisfait de la prestation de ses joueurs mais Aubel reste quand même les mains vides. « On avait mis un dis- positif en place avec notamment mes deux tours en marquage de zone. On a très bien évité les fautes, match assez fermé. Dommage cette occasion de Spierts mais c’est le foot. On est de mieux en mieux en place défensivement. Les 20 dernières minutes, l’UCE est devenu plus percutant et le goal pouvait arriver. C’est la première fois que j’ai vu une équipe prendre le dessus physiquement sur nous. Je suis fier d’eux parce l’UCE n’est pas en tête pour rien. On espérait prendre quelque chose, hélas on reste avec 19 points alors que l’un ou l’autre prend des points. »

    Lire la suite

  • Les Aubelois sont confrontés à l’UCE Liège, le leader de cette P1

    Après quatre rencontres sans succès, Aubel a retrouvé le goût de la victoire en s’imposant 2-0 contre Houtain-Milanello la semaine dernière. Si cette opposition était assez faible sur le terrain, cela ne risque pas d’être le cas ce week-end. En effet, les Herbagers se déplacent à l’UCE Liège (dimanche 14h30), l’actuel leader du championnat.
    « C’est un gros morceau », lance d’entrée Michel Remacle, l’entraîneur. « Cette équipe a deux points forts : d’abord, elle est très expérimentée. Je pense notamment à Derwael et Dabeye. Ensuite, il ne faudra pas faire de fautes aux abords de la surface. Leurs coups de pied arrêtés sont redoutables. »
    Mais ce n’est pas tout. « Elle est en pleine bourre. Il s’agit de la meilleure attaque et de la meilleure défense. C’est dire comme cela s’annonce compliqué. Néanmoins, nous jouerons notre football. »
    Par contre, le coach ne pourra pas compter sur toutes ses forces vives pour cette joute. Simon Pelsser et Corentin Willem sont suspendus. De son côté, l’attaquant William Mauclet est toujours sur la touche. « On va voir comment on peut faire. En défense, ces dernières semaines, j’hésitais entre Willem et Simons donc ce sera le deuxième. Concernant la pointe de l’attaque, j’ai Pauporte, Nijhof, Spierts... Il faudra que je fasse un choix. »
    Néanmoins, le retour de Julien Galère est à noter. « Je voulais prendre mon temps avec lui, mais les blessures et les suspensions me poussent à le reprendre. Il s’entraîne normalement. Est-ce qu’il aura du temps de jeu ? Nous verrons dimanche », conclut Remacle qui espère quand même arracher quelque chose en terre liégeoise. 
    A.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2017

     

    UCE Liège: Santamaria, Didier, Dabeye, Soumahoro, El Yakhlifi, Donmin- guez, Derwael, Djike, Bourguignon, Saccio, Grava, Fadhil, Moscato, Alonso Gonzalez, Hernandez.
    Morana quitte le groupe pour évoluer en P3.
    Aubel : Leruth, Roex, Meunier, Spierts, Simons, Pauporte, Boujjia, Nijhof, Kerff, Mutsinzi, Meyers, Van Hoof, Beckers, Smits, Galère
    Remacle est privé de Willem et Pelsser (suspendus) et Mauclet, toujours au soin. Galère revient dans le groupe tout comme Smits et Beckers.
    Arbitre : M. Kizedioko
    Match :dimanche à 14h30

  • 400.000 euros pour les halls d’Aubel

    86339A29-853B-4279-A00B-A3A2E9F13FA5.jpegL’échevin aubelois des Sports Freddy Lejeune ne cache pas sa joie quand nous lui annonçons que sa commune fait partie de la série de dossiers auxquels la mi- nistre wallonne des Infrastructures sportives Valérie De Bue (MR) vient d’accorder des subsides. En tout, elle octroie 1,8 million d’euros de subsides pour différents projets dans la province de Liège, dont quatre en région verviétoise.
    Chez nous, c’est Aubel qui reçoit le plus gros subside : 404.490 euros. Il s’agit même du deuxième plus gros pour toute la province. Cet argent servira à rénover les halls omnisports de la commune. Plus précisément à rénover les revêtements de sol de trois salles, les douches et l’éclairage.
    « Ça va concerner d’abord l’ancien hall (NDLR : appelé hall vert), qui date de 30 ans. On va rénover le revêtement de sol de la salle principale et de la salle du tennis de table à l’étage. On va aussi refaire les douches, ainsi que l’éclairage pour faire des économies d’énergie en mettant des détecteurs de présence par exemple », explique l’échevin. Le revêtement de la salle principale du deuxième hall (le hall bleu) sera lui aussi rénové. Il n’a
    que 15 ans, mais s’est très vite dégradé. Le hall bleu aura un revêtement spécialement étudié pour le volley, alors que l’autre sera plutôt dédié au basket.
    Les travaux devront être réalisés à l’entre-saison, pour éviter que ça ne pénalise la saison des clubs sportifs.
    Avec ces travaux plus les installa- tions du football qui sont en cours de chantier, autant dire qu’Aubel aura plus que jamais des infrastructures sportives de premier ordre dans quelques mois. 
    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2017.

  • A Aubel, on vise le cap de dix succès

    867A67FF-FC06-4A51-B047-0FC3BC55ACBE.jpegEn ouverture de cette 10e journée, le BC Aubel s’en ira dans la salle de Saint-Louis, ce vendredi soir à 21h. Un déplacement qui n’est pas à prendre à la légère pour des leaders que tout le monde veut faire tomber. Arriver à cette barre plus que symbolique d’une 10e victoire consécutive serait une nouvelle étape pour le groupe de Chris- tophe Hougardy. Tout au long de la semaine, le mentor herbager a mis son groupe en garde. « Depuis le début de la saison, je répète que notre plus gros adversaire, c’est nous-même. Et cela, bien avant de voir les victoires s’enchaîner. Si nous adoptons la bonne mentalité, tout est possible », nous confiait un coach conscient de la motivation des adversaires malgré la pression. Face à la classe biberon liégeoise, il ne faudra en aucun cas débuter de manière hésitante car, s’ils rentrent leurs premiers tirs, les Collégiens peuvent faire mal. Dans les matches au sommet, ils se sont souvent montrés fébriles, un défaut que les Aubelois doivent corriger. 
    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 17 novembre 2017