Aubel

  • Match phare à Aubel

    BASKET – PROVINCIALE 1

    Capture d’écran 2017-01-21 à 08.19.31.pngAprès les perturbations clima- tiques de ces deux dernières se- maines, les équipes de notre arrondissement reprennent le collier de la compétition. Et pour ce faire, c’est une rencontre postposée du premier tour que nos clubs devront jouer. Des matchs face à des adversaires inconnus quoique… Car le match phare de ce week-end sera la joute entre Aubel et Ensival dimanche (14h), la troisième déjà de cette saison. « Nous avons affronté Ensival à deux reprises lors de la Coupe AWBB et en Coupe de la Province », explique Jérôme Jennes, le coach aubelois. « Ces matchs nous avaient plutôt bien réussis, car nous avions gagné de 30 points lors de la dernière rencontre. » Jennes, qui sera privé de Beckers (voyage), sait que cette rencontre est importante en vue des playoffs, mais aussi du match contre St- Louis le week-end suivant en demi-finale de Coupe. « On connaît les points forts et faibles d’Ensival à nous de les contrer. »

    D'un article de MICHAEL SCHOLZE dans LA MEUSE VERVIERS du 21 janvier 2017

  • Fred Delsaute livre à nouveau une belle saison à Spa et espère remonter en TDM2

    Grand favori de la R1, Spa a pour le moment assumé son statut et pourrait faire un pas important vers la montée en cas de succès face à Esneux ce soir (19 heures). Très régulier depuis l’entame de la saison, Fred Delsaute est confiant avant ce choc au sommet. Il nous explique aussi sa première partie de saison et se dit très heureux à Spa.

    Depuis le début de saison, Spa est catalogué comme grand favori pour la montée en TDM2. Si les Bobelins ont connu 2 couacs à domicile face à Mazy-Spy et Mont-sur-Marchienne, ils sont toujours invaincus en déplacement et leaders du championnat aux points perdus. Ce soir, c’est Esneux (10 victoires et 3 défaites) qui se présentera à la Fraineuse. Un véritable duel au sommet que l’équipe de la cité thermale se réjouit d’affronter. « Nous sommes heureux de ne pas avoir joué la semaine passée à Mazy », explique Fred Delsaute. « On devra rejouer ce duel en semaine mais la remise nous arrangeait bien. Nous nous sommes entraînés très sérieusement cette semaine et on sait que ce match face à Esneux sera compliqué. C’est une équipe composée de 10 joueurs qui ne lâchent rien et qui courent partout. Je ne sais pas si nous sommes vraiment prêts pour cette reprise mais il faudra parvenir à répondre au jeu de l’adversaire pour espérer l’emporter. C’est assez bizarre de les jouer seulement maintenant pour la première fois mais ce sont les aléas du championnat. On espère enchaîner ce soir et la semaine prochaine dans le derby face à SFX Saint-Michel. »

    D’un point de vue personnel et collectif, Fred est assez satisfait du début de saison. « Je suis toujours un leader offensif et j’ai la chance d’avoir des équipiers performants à mes côtés. Je me sens bien et je suis assez constant depuis l’entame du championnat. L’ambiance est excellente et je suis resté à Spa car j’espère remonter en TDM2. Kevin Jonniaux est un gros plus au niveau offensif et le binôme Deblond-Klassen fonctionne bien. On sait que nous sommes en grande partie descendus l’année passée car nous avions perdu le premier cité à la mène.

    Je suis aussi coach de la P2 d’Aubel et je sais concilier les deux. La priorité est à Spa et les dirigeants aubelois le savent bien. Un parent de joueurs m’a remplacé lorsque j’ai manqué des matchs jusqu’ici. » 

    CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 21 janvier 2017

  • Julien Galère dans le onze de base à coloration disonaise

    Nous avons sollicité nos entraîneurs régionaux de P1 pour déterminer l’équipe type après 18 matches de championnat. Sans surprise, Dison y est fortement représenté !

    Elle a belle gueule notre équipe type, non ? Comme chaque année à pareille époque, elle sort de nos cartons et, comme à chaque fois, nous sollicitons nos entraîneurs régionaux (Huet, Remacle, Negrin, Stoffels, Fitschy, Waucomont et Demarteau) et votre serviteur afin qu’ils choisissent exclusivement des joueurs issus de nos clubs régionaux (verviétois), à savoir, Dison, Minerois, Hombourg, Xhoffraix, Aubel, Raeren et Weywertz.

    Comme chaque fois, nous jouons en 4/3/3 plus un gardien bien sûr et il est demandé à ces 8 personnes de divulguer 11 noms en sachant qu’il leur est interdit d’utiliser plus de 3 joueurs de leur propre équipe ! Bien entendu, à cette très jolie équipe, il faut un coach et les 8 votants doivent également choisir un nom qui ne peut pas être le… sien !

    Ainsi, sans surprise, Dison, qui caracole en tête de cette Ferodo One League truste les places, si bien que 6 joueurs stadistes figurent dans notre onze de base. Qui plus est, elle sera coachée par… Stéphane Huet !

     

    Lire la suite

  • Et revoilà le premier tour

    Alors que la compétition est à l’arrêt depuis deux semaines, le championnat reprend ses droits avec des rencontres du premier tour. Le calendrier influencé par la Coupe AWBB voulait postposer deux rencontres du premier tour au milieu du second. Ainsi dans ces confrontations inédites du week-end, on retrouve trois duels entre les six premiers du championnat. Outre la joute verviétoise entre Aubel et Ensival (D 14h), Neuville se rendra samedi soir (21h) à Tilff. « On a plus joué depuis la mi-décembre », explique Quentin Pincemail, fraîchement devenu papa. « Notre adversaire a quant à lui deux rencontres en 2017 et peut paraître plus en jambes. » Tournant comme des lions en cage, les Tilffois sont impatients de reprendre la compétition face à un adversaire coriace. « On veut faire un bon match face à une équipe redoutable capable de vous enfiler 80 points via chaque secteur de son jeu », enchérit l’entraîneur local. Les Porais affronteront d’ailleurs le second du classement deux fois en l’espace de deux semaines avec les demi-finales de la Coupe de la Province qui se profilent.

    D'un article de MICHAEL SCHOLZE dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 20 janvier 2017

     

  • Julien Stassen fera le Tour d’Oman

    Dans le sillage de Halleaux, Julien Stassen découvrira lui aussi le Moyen-Orient, non pas au Tour du Qatar, annulé, mais un peu plus au sud, au Tour d'Oman et ses redoutables pentes qui surplombent la cité de Mascat. Ensuite, l’aubelois de 28 ans devrait revenir dans le froid à Kuurne-Bruxelles-Kuurne puis au GP de Lillers, pour se diriger vers le programme flandrien et les pavés qu'il chérit tant.